ppsite

Valaero - RĂ©cits & Photos

#LaSagaDesVal - Où dormirons-nous ce soir ? 🛏️ - 31 Août

Lors du suivi du trait de côte en direction d'Étretat et de Fécamp, nous coupons les axes au Havre où nous reviendrons nous poser par la suite !

Ce matin, le briefing mĂ©tĂ©o est bien plus complexe que celui d’hier… une dĂ©pression orageuse commence Ă  attaquer la Bretagne et un front pluvio-orageux peine Ă  se dĂ©placer sur les cĂ´tes normandes !

La base d’un voyage comme ça est de ne pas avoir d’impĂ©ratifs !
On a la chance d’ĂŞtre flexibles sur tout ce qui Ă©tait initialement prĂ©vu et donc plusieurs choix s’offrent Ă  nous : fuir le mauvais temps qui finira forcĂ©ment par arriver, soit vers le Limousin et Limoges, soit de continuer au moins pour ce dĂ©but de journĂ©e comme prĂ©vu, en remontant jusqu’Ă  l’estuaire de la Seine au Havre, pour avoir la chance de survoler Étretat puis d’aviser sur la suite du pĂ©riple une fois posĂ©s lĂ -bas. 

Après avoir longuement réfléchi et regardé toutes les météos possibles : la TEMSI, la carte de frontologie, Windy et les bulletins détaillés de Météo France, nous prenons la décision de partir vers le Nord, par Argentan pour un changement de pilote puis Bernay et Le Havre.

Le circuit Bugatti et la chicane Dunlop au décollage 02 du Mans !
Alençon (LFOF), une jolie piste d'entraînement avec 575m et 595m de LDA respectivement en 07 et 25.

Jolie surprise Ă  Bernay en retrouvant le tout premier Cap 10B !

Après une petite pause Ă  l’aĂ©roclub de Bernay, un instructeur nous conseille une balade aux environs de Bernay avant de partir au Havre : les châteaux de Beaumesnil, du Champ de Bataille et d’Harcourt !

Notre principale mission au Havre est de trouver oĂą dormir cette nuit. Impossible d’aller en Bretagne, oĂą beaucoup d’hĂ´tels sont prĂ©sents Ă  proximitĂ© des aĂ©rodromes mais oĂą la mĂ©tĂ©o est très mauvaise, 25 nĹ“uds plein travers en rafales au Touquet et l’hĂ´tel de l’aĂ©rodrome Ă  Abbeville est complet.. entre temps, nous avions essayĂ© de contacter une amie pilote Ă  Abbeville en espĂ©rant qu’elle puisse nous renseigner sur des terrains aux alentours qui pouvaient disposer d’hĂ´tels. A 18h40, alors que nous Ă©tions en train de faire l’avitaillement de l’avion en attendant de savoir oĂą aller, celle-ci nous indique que l’aĂ©roclub dispose d’une salle de rĂ©ception avec deux chambres, qu’elle a pu rĂ©cupĂ©rer les clĂ©s et qu’il ne manque plus que nous ! 🥳

Quel soulagement. On décolle pour Abbeville où nous passerons la nuit !

Avec Pauline, notre sauveuse du jour ! Partir à l'aventure, c'est aussi faire de nouvelles rencontres 🥰

Place au rituel du soir : sortir toutes nos affaires, remettre les caches statiques et Pitot, amarrer l’avion et bloquer les commandes !

Avion amarré, commandes bloquées, on en prend soin de ce joli XV !

Demain, nous rentrerons – si la mĂ©tĂ©o le permet – vers LFRZ, marquant dĂ©jĂ  la fin de ce petit pĂ©riple.
Mais quels terrains choisira-t-on pour faire escale entre Abbeville et Saint-Nazaire ?

Bilan du jour : 3h48 de vols et 4 nouveaux aérodromes (cumul : 9h48 et 12 aérodromes) !